Au coeur du jardin des Tuileries, sont exposées , dans le cadre de la FIAC 2001 (Foire Internationale de l'Art Contemporain), une vingtaine d'oeuvres, toutes plus originales, hétéroclites, surprenantes, décevantes ou horripilantes les unes que les autres ...



P1140959Une misteriosa bola, d'Antoine Dorotte, une grosse boule en zinc recouverte d'écailles, entre minéral et animal, entre artichaud flottant et hérisson futuriste...


P1140976Un refuge et quartier général d'observation pour les mouettes du jardin des Tuileries


P1140969A l'entrée du jardin, un labyrinthe dessiné sur gazon, oeuvre liée au soufisme, de l'égyptien Moataz Nasr, The Maze, people want the fall of the regime, 2011) (Le Labyrinthe, le peuple veut la chute du régime)

   

P1140979 De Camille Henrot, dressée comme un totem, une aile d'avion, "symbole du déplacement moderne, de l'explosion des flux, et du rétrécissement de l'impression de distance entre sociétés éloignées "


P1140997Fragments éparses, en cuivre repoussé, intitulée We the People, du vietnamien Danh Vo, une oeuvre colossale : reconstruire tous les éléments de la statue de la Liberté en les dispersant... symbole universel du concept de liberté


P1150002Un peu plus loin, un bien étrange tuyau, de nouveaux travaux en perspective ?


P1150013Oeuvre de l'argentin Adrian Villar Rojas, une sculpture aussi monumentale qu'éphèmère, vouée à la destruction



P1150020Intitulée "Poems for Earthlings" Poésie pour Terriens, l'artiste pose la question " Que restera-t-il après la fin du monde ? Après la fin de l'art ?


La suite de l'expo ici

Retour à l'accueil