P1320720.JPGQui trop écoute la météo, perd ses forces au bistro !

Propos entendu ce matin par un skipper impatient d'affronter la mer déchainée.

Il faudra donc attendre que les vents soufflant jusqu'à 50 noeuds veuillent bien se calmer, avant d'attaquer la traversée de l'Atlantique direction Itajaí au Brésil.


"Un départ demain du Havre se serait fait dans des conditions musclées, et avec une incertitude au raz Blanchard, également au passage de Ouessant, et un début de golfe de Gascogne très difficile."
Transat Jacques Vabre

 

 

Retour à l'accueil