Ça sent le printemps sur les sentiers

Avec ces drôles de sacs sur le dosor

Caracolant en file indienne

Où vont de bon matin

Tous ces pèlerins ?


 
Plantée sur mes solides pattes

Je les regarde défiler

Sans animosité


  

Je ne suis pas là pour randonner

Laissez-moi passer

Je suis pressée

 


Prudence, passage glissant

On peut déraper

 

Où sont-ils passés ?

Il me faut vite les rattraper


Enfin, je l’ai retrouvée

 


Car c’est bien l’heure de déjeuner

 

  Un déjeuner tout prêt

tout à fait délicieux ...mais non écrémé !



La suite ici


Retour à l'accueil