C'est dans les alpages, près du chalet du Truc que j'ai fait ma première rencontre avec une Montbéliarde
Une jolie coiffe blanche, des sourcils assortis, un museau rose, p
lantée sur ses solides pattes, la Montbéliarde a une silhouette assez élégante (pour une vache) 


Une belle robe de couleur pie (bicolore) rouge acajou, elle pèse aux alentours de 650 kg
pour 1,35 m au garrot,

Cette vache française est endurante et s’adapte bien à l’altitude des alpages (2000 m)


Alors cette vache là est bien une Abondance ?

 

L'Abondance est originaire du Chablais savoyard (entre le lac Léman et le mont Blanc), ses ancêtres étant probablement venus de Germanie,  au Vème siècle. Elle s’appelait autrefois, la Chablaisienne


Elle produit un bon lait riche en protéines, cette fromagère est à l’origine des Reblochon, Beaufort et Abondance, trois fromages d'Appellation d'Origine Contrôlée, mais aussi tomme et emmental de Savoie.

 

 



La vache d’Hérens (prononcer érein) est une montagnarde à courtes pattes, sa robe est rouge foncé ou noire, une belle paire de cornes en guidon de vélo à pointes noires, c’est une vache trapue au cou puissant. Elle est originaire du Val d’Hérens dans le Valais, en Suisse

Excellente marcheuse, elle peut grimper jusqu’à 3000 m d’altitude sans jamais se plaindre.


Moins productive en lait que l’Abondance, notre Hérens a une particularité, son aptitude au combat : des « joutes » sont organisées chaque année avant l’estive, afin de déterminer qui sera la « reine » du troupeau.


Après les combats, elle retrouve son tempérament docile qui parait-il la rend très attachante.

Au printemps, le départ pour l’alpage est une vraie fête, c’est la transhumance, chaque animal revêt sa plus belle cloche, les vaches les plus anciennes mènent le troupeau, les plus jeunes suivent docilement.

La vie au grand air les attend, elles vont se régaler d’herbe fraiche et élever leurs petits, une vraie vie de vache !

 

 

Retour à l'accueil