Juillet chaud au jardin


Par cette chaleur écrasante, que faire sinon se la couler douce ?

Seules les abeilles inlassables travailleuses s'agitent encore dans les chardons 

Un demi tour dans l'autre sens : quelle fatigue !

Le fenouil se balance tranquillement au gré du vent tiède

Une douce vie à rêver

Avec les pluies d'orage, les rosiers ont à nouveau fleuri

Et les roses trémières toujours fidèles

Bises de Bill

Retour à l'accueil