Des grottes, des canaux, un superbe portique, 
des lieux que pour leur beauté, 
j'aurais pu croire enchantés, 
si Vaux n'était point de ce monde.

Jean de la Fontaine





DSC00610.JPG
On entre par la cour d'honneur, comme le fit Louis XIV le 17 août 1661, lorsqu'il découvre un chef d'oeuvre unique, le plus beau château de France, celui de son ministre des finances le surintendant Nicolas Fouquet 



DSC00620.JPG
Une ancienne seigneurie achetée en 1641, située entre les résidences royales Fontainebleau et Vincennes



DSC00628.JPGPour la construction on choisit la pierre blanche de Creil  

 

DSC00615.JPGAvec beaucoup de goût, et d'argent, Nicolas Fouquet, fait appel aux meilleurs artisans de l'époque : l'architecte Le Vau,  le maître maçon Michel Villedo, le peintre décorateur Le Brun, le célèbre jardinier-décorateur Le Nôtre

 

DSC00619.JPGEn homme lettré et cultivé, il s'entoure d'artistes , Jean de la Fontaine, Madame de Sévigné, Scarron, Corneille, Charles Perrault

            

DSC00645.JPGLe salon central, immense salle pour les réception et de forme ovale,  est une ancienne salle des gardes au XVIIe siècle


DSC00637.JPG

 DSC00644.JPGOn y admire les jardins, les fontaines, les allées et leurs statues, sur une perspective de trois kilomètres 

 

 

 

DSC00611.JPGLes douves de l'ancien chateau sont conservées, donnant fière allure à l'ensemble


                            DSC00609.JPG

              DSC00603.JPG

 DSC00673.JPGMais le maître des lieux ne profitera plus très longtemps de ce joyau...

 

"Le 17 août à 6 heures du soir, Fouquet était le roi de France : à 2 heures du matin, il n'était plus rien" Voltaire

 

"C'est à Vaux le Vicomte que se déroulera l'une des plus belles fêtes du XVIIe siècle, chargée de raffinements, de beauté, d'éblouissements mais aussi de drame. Le Roi l'a souhaitée pour mieux tromper Fouquet dont il a décidé secrètement la mort. Fouquet est ivre du bonheur de mettre Vaux le Vicomte aux pieds du souverain qu'il a toujours servi fidèlement et il ne doute pas de mériter la fonction de premier ministre. Quinze jours plus tard, Fouquet est arrêté. Il ne sortira plus jamais de prison." 
Source : Vaux-le.Vicomte

 

       

Retour à l'accueil