Quel plaisir pour les photographes en herbe, de flâner, 
entre la rue de la Butte aux Cailles et la rue des Cinq Diamants

où les artistes du quartier se sont donnés rendez-vous
sur les murs ...

 Rue de l'espérance, Jeff Aérosol

 et son accordéoniste




 


La sensuelle MissTic nous attend au coin de la rue

Avec ses aphorismes

parfois tendres, parfois cruels

Jana und Js

i
Il y a bien longtemps le quartier de la Butte aux Cailles était une colline recouverte de bois et de prairies, y coulait une rivière tranquille, la Bièvre.

Rien à voir avec le volatile, la butte aux cailles tire son nom d’un certain Pierre Caille qui en fit l’acquisition en 1543.

 

Après l’exploitation de carrières souterraines, le village connait un certain essor grâce aux tanneries installées sur le court de la Bièvre. Comme un village au cœur de Paris, la butte était autrefois un quartier tranquille.

 

Ce n’est plus le cas aujourd’hui, les récentes rénovations, les rachats de commerce classiques ont fait pousser comme des champignons, des bars et des restaurants, transformant une partie du quartier en zone touristique très fréquentée et bruyante au grand dam des riverains, mais le charme est là, dans certaines petites ruelles et arrières-cours.


 

 Paris

 

Retour à l'accueil