La nuit dernière, alors que je rentrais à pas de loup afin de ne pas réveiller la maisonnée, Bill le chat, comme à son habitude, procédait à son incontournable comité d’accueil, à savoir ; ronronner et se frotter le long de mes jambes pour me souhaiter fidèlement et sincèrement la bienvenue - y compris aussi pour les courtes absentes d’une demi-journée…
  

Bill le chat, s’engouffra par porte du jardin que je venais d’ouvrir ;  c’est alors que j’aperçus, trottinant derrière lui, un petit animal gris qui n’était autre qu’un hérisson.


Le hérisson emboita les pas de Bill le chat et entra comme un habitué par la porte du jardin. Cette scène surréaliste me laissa sans voix et me fit supposer que ces deux là devaient certainement se connaitre depuis belle lurette.

Je sortis alors mon appareil photo mais l’animal avait disparu. J’eus alors l’idée de jeter quelques croquettes près de la porte. Le résultat ne se fit pas attendre, Léon le Hérisson, sortit des fourrés et s’attaqua goulument et bruyamment aux dites croquettes sans se soucier du flash qui crépitait.

 

 Léon le hérisson



Juin 2008


Si vous aimez les hérissons, cliquez ici


Le bestiaire de Balladine

 

Retour à l'accueil