Situées à 13 km au large de Kourou, les iles du Salut sont un petit archipel paradisiaque de trois iles : l'ile Royale, l'ile St Joseph et l'ile du Diable. Les indiens Galibis qui se rendaient régulièrement aux iles pour chasser et pêcher se doutaient-ils qu'un jour ce paradis deviendrait un enfer ?

L'ile du Diable, appelée autrefois "le rocher noir" est d'un accès particulièrement dangereux. Est-ce la raison pour laquelle elle fut choisie pour y isoler le capitaine Dreyfus ?  De 1895 à 1899, il fera l'objet de la part de l'administration pénitenciaire d'une surveillance infaillible, l'ile du Diable entrait dans la légende : une affaire qui allait diviser la France.

La maison du capitaine Dreyfus et le mur qui lui cachait la vue sur l'océan.

Oublions aussi la végétation luxuriante, à cette époque,
l'ile du Diable n'était qu'un cailloux pelé écrasé de soleil.

L' arrivée sur l'ile Royale

Vue du port sur l'ile Royale


Une ile Royale luxuriante, envahie de cocotiers, peuplée de macaques capucins sautant de branches en branches, d'agoutis agiles se faufilant entre les arbres


La mer bleue lagon se jetant sur les rochers

Le 30 mai 1854 Napoléon III apposait sa signature au bas du décret légiférant sur l'exécution de la peine des travaux forcés : les condamnés seront employés aux travaux les plus pénibles de la colonisation et à tous les autres travaux d'utilité publique. Commence alors la "transportation" des bagnards vers la Guyane. Les Iles du Salut sont réservées aux criminels les plus dangereux, aux déportés politiques, aux espions...

On sait qu'il est impossible de s'en évader.



  Les paisibles iles du Salut deviennent l'enfer sur terre

Les batiments, l'hôpital militaire et le phare; l'hôpital en cours de rénovation, comme la chapelle, il est classé à l'inventaire des monuments historiques

La chapelle de l'Ile Royale

Les maisons des gardiens ont été rénovées et sont louées aux touristes

Les cellules du quartier de réclusion



 La nuit, les plus récalcitrants étaient enchainés

En raison du climat, des maladies, des mauvais traitements, le taux de mortalité est extrêmement élévé au bagne de Guyane, et c'est au cours de l'année 1923 qu'un célèbre reporter anglais Albert Londres va effectuer une enquête qui durera un mois. Il dénoncera sans complaisance les conditions effroyables dans lesquelles vivent alors les détenus, ce qui aura pour conséquence le vote d'un décret de l' Assemblée Nationale en 1924 afin de rendre la vie des détenus quelque peu plus décente.


Plaque déposée par la famille de Guillaume Seznec

Condamné aux travaux forcés, il est conduit au bagne de St Laurent du Maroni en 1927 puis transféré aux iles du Salut en 1928. Il ne bénéficiera d'une remise de peine qu'en 1946

Durant tout son procès et pendant les années qu'il lui restent à vivre, Seznec ne cessa de clamer son innocence. Ses descendants et notamment son petit-fils Denis Le Her-Seznec ont tout fait pour rouvrir le dossier afin de le blanchir des accusations portées contre lui et d'obtenir sa réhabilitation. Quatorze demandes ont été examinées et ont été à ce jour toutes rejetées


La morgue ou l'on déposait les bagnards avant de les jeter dans l'océan

Dernier voyage du bagnard : peinture de Francis Lagrange dit "Flag"

Francis Lagrange est transféré au bagne en 1931, il affiche de réels dons artistiques notamment la copie illégale, c'est un faussaire. Au bagne, il améliore son ordinaire en décorant les chambres des surveillants et en peignant des fresques dans la chapelle Royale

Mais l'endroit le plus terrible était l'ile St Joseph


Elle reçut plusieurs surnoms "l'ile du silence", " la mangeuse d'homme", "la guillotine sèche"


On y enferma d'abord les "politiques" afin de les isoler , puis ensuite les "incorrigibles", les bagnards en parlaient avec effroi

Un labyrinthe de couloirs sinistres dans lequel la végétation a repris ses droits



Les cellules n'avaient pas de toit, seulement une grille ou les gardiens marchaient à pas feutrés

Le site est aujourd'hui à l'abandon, les murs menacent de s'écrouler, la végétation luxuriante regagne du terrain et fera peut être disparaître un jour ces horribles cicatrices de l'histoire


Les indiens Galibis pourront enfin revenir ....

Guyane


Retour à l'accueil