Le grand du tour du Mont Blanc - GR5

 

Depuis son ascension en 1786 par Paccard et Balmat, le mont Blanc, attire non seulement les alpinistes mais aussi les randonneurs  : en faire le tour, quelle belle aventure !  Entre moyenne et haute montagne, ce célèbre sentier du GR5 a été balisé il y a plus de 50 ans.


St Gervais Le Fayet - Bionnassay - Chalets de Miage
 

 

Nos premiers pas parmi les fleurs vers col de Tricot (2120m)


Bientôt le refuge ...

 

Au soleil couchant les glaciers sur les dômes de Miage


Jour 2 - Chalets de Miage - Armancette - Tré la Tête - Refuge de Nant-Borrant
Dès potron-minet, nous passons près du chalet du Truc
Au fond, la chaîne des Fiz

Passage en balcon au dessus des Contamines-Montjoie

Le glacier de Tré-la-Tête, derrière le refuge des Conscrits


J3 - Col du Bonhomme - Col de la Croix du Bonhomme - Tête Nord des Fours -  Chapieux

Surtout ne pas se laisser impressionner, le col est là-bas ... et forcément ça va encore monter ....


Admirer la faune locale

En montant vers le col de la Croix du Bonhomme,
où nous passons alors de Haute Savoie en Savoie

Au col de la Croix du Bonhomme 

Nous montons à la Tête Nord des Fours
Et là-haut, belle récompense, le Mont Blanc sur son versant sud ouest

J4 - Village des Glaciers - Col de la Seigne - Mont Fortin - Col de Chavannes - Gîte de Chécroui (Italie)
Au petit matin, nous passons le village des Glaciers, 
  pour admirer .... le glacier des Glaciers

 

Champs de linaigrettes

Combien de moutons ?    devinez ?
eh bien 1500 !

Au col de la Seigne, frontière entre la France et l'Italie, plus bas le val Vény
Cet endroit marque la ligne de partage des eaux entre la Méditerrannée et l'Adriatique.


Superbe panorama sur le Mont Blanc


le val Veny

Quelques passages dans le schiste et des névés
vers le col de Chavannes

 

Les glaciers recouverts de pierres sont de couleur grise,
les torrents dévalent la montagne en grondant ..

 

Puis nous redescendons vers le refuge de Bertone en Italie

J5 - Dolonne - Courmayeur - Refuge de Bertone (Italie)

 Nous traversons Dolonne  


Courmayeur autrefois

 

Courmayeur, le bureau des guides

J6 - Val Ferret - col du Petit Ferret - Champex (Suisse)

Au petit matin, panorama sur les cimes, depuis le très beau refuge Bertone (1991 m)

Et c'est parti pour une inoubliable balade en balcon au pied des géants


 

le mont Blanc

Les grandes Jorasses

Puis nous prenons un transport pour descendre dans le val Ferret pour Arnuva
et nous préparer à la montée raide vers petit col Ferret (2490 m)


le col est là-haut, à droite à côté du torrent

 

Là-haut un univers de cailloux et de névés,
un vent à décorner un troupeau de boeufs ...

un univers minéral et glacé

Puis nous redescendons vers la Suisse


Descente dans les alpages, où nous prendrons un transfert vers Champex,
son lac,  et l'accueillant gîte "Bon Abri"


J7 - La Fenêtre d'Arpette - Glacier du Trient - Le Tour (vallée de Chamonix)

Aujourd'hui ... dur ..dur ... la fameuse Fenêtre d'Arpette.
1200 m de montée pour 1400 m de descente

 


du rocher, du rocher, du rocher

Mais là-haut, on oublie vite la fatigue
car la vue sur le glacier du Trient est inoubliable

 

le glacier de Trient


une pure beauté de glacier


des séracs aux reflets bleutés

 

une merveille de glacier


en bas de vallée, le village de Trient

Puis nous prenons un transport pour rejoindre Le Tour en vallée de Chamonix

J8 - La Flégère- Plan des Praz- Le Brévent - Refuge de Bellachat

Montée par la Flégère jusqu'au Plan Praz, puis montée au Brévent
dans le brouillard, la pluie, la neige
et arrivée au beau gîte de Bellachat

J9 - Aiguilllette des Houches - descente gare des Houches


au petit matin, quelle chance, il fait beau,

voici la vue depuis le refuge de Bellachat

une vue inoubliable sur le mont Blanc et le glacier des Bossons


Danse d'adieu au mont Blanc

***


Magnifique randonnée entre alpages fleuris, sentiers en balcon, glaciers étincelants de blancheur bleutée et sommets vertigineux sont au rendez-vous.

En traversant trois pays, la France, l’Italie et la Suisse, on ne peut que tomber sous le charme de ces panoramas à vous couper le souffle, il n’y a pas assez de superlatifs pour décrire tous ces paysages

Neuf jours à crapahuter sur les sentiers bordés de fleurs multies, dans les pierriers ou dans la boue, de belles rencontres animales : des marmottes discrètes se tenant debout à l’entrée leur terrier, de jolies vaches aux cloches sonores, l’odeur du génépi, le bruit du vent, le fracas des torrents descendant des glaciers.

Nous avons traversé ou longé trois réserves naturelles, celles des Contamines-Montjoie, des Aiguilles Rouges et de Calaveyron où les bouquetins, chamois, marmottes, mais aussi les rhododendrons, ancolies, gentianes et autres fleurs sauvages sont protégées.

170 kilomètres à crapahuter entres sentes et rochers, sous le soleil, parfois la pluie, le brouillard et aussi le dernier jour, sous la neige.

Pour un dénivelé positif de 7800 m environ, c’est une grande randonnée qui exige que l’on soit en très bonne forme physique car la pente peut être raide et certains passages en altitude un peu difficiles, la boue glissante et  les pierriers impitoyables.

Il y eut aussi ces deux échelles verticales à monter sur les rochers du Brévent, sous la neige, d’une main - l’autre tenait les bâtons - la cape de pluie entre les dents … « Ah ….  si j’aurais su, j’aurais pas venu ! »

Mais au retour, l’impression qui me reste est celle d’un merveilleux voyage hors du temps, face à l’immensité des montagnes, la beauté des soleils couchants sur les glaciers, dans une nature sauvage et préservée. Mais une nature oh combien fragile : les glaciers fondent, le réchauffement climatique en est bien sur le responsable, combien de temps encore pourrons nous admirer ces merveilles ?

Grand tour du Mont Blanc, Aout 2008

 

 

Retour à l'accueil