De passage quelques jours à Berlin, je découvre une ville tournée désormais vers l'avenir, une ville dynamique et attachante.
Berlin est devenue la nouvelle capitale après la réunification de l'Allemagne en 1991.



Mes pas me conduisent d'abord vers Postdamer Platz, un des plus grands chantiers d'Europe entre 1990 et 2005, un quartier résolument moderne avec ses immenses tours de verre et de briques.


Une ville qui ne renie pas son passé,  tant les vestiges y sont présents.



Sur la Postdamer Platz, un mémorial sur le mur de Berlin

Certaines parties du mur ont été conservées et  sont encore visibles dans la ville



Le mur a inspiré toutes sortes de créations.





A l'Ouest, le mur se couvre de grafitis et peintures, à l'Est il reste gris











L'ancien tracé du mur est repérable sur la chaussée, il traverse la ville et la coupe en deux.

Une rétrospective regroupe tous les vestiges du mur et j'ai pu ainsi reproduire ces quelques photos en noir et blanc de l'époque.

En pleine guerre froide, du 13 aout 1961, jusqu'au 9 novembre 1989, il a séparé le secteur occidental du secteur soviétique, empêchant les habitants de la RDA d'aller vers la RFA.

D'une hauteur de 3,60 m, sur 45 km de long, ce sinistre mur a séparé des familles, des amis. De nombreuses évasions toutes plus originales les unes des autres ont été réussies, mais malheureusement 178 personnes y ont laissé leur vie, dans des conditions souvent terribles.


Contrôle au check point Charlie


x

x

Le check point Charlie reconstitué de nos jours, avec côté Est, le portrait d'un soldat soviétique




Et vers l'Ouest, le portrait d'un soldat américain











11 novembre 1989 : Rostropovitch joue Bach pour fêter la chute du mur



Le démantèlement en 1990

Retour à l'accueil