Titanic.jpgIl y a cent ans, sombrait dans les eaux de l'Atlantique, le Royal Mail Ship Titanic, de la White Star Line, heurtant un iceberg au large de Terre Neuve


Titanic au depart de SouthamptoniIl avait quitté le port de Southampton le 10 avril 1912,  embarquant depuis ce port les membres d'équipages originaires de cette ville : femmes de chambre, mousses, stewards, mécaniens, trimeurs de la soute à charbon surnommés "les gueules noires", etc...

 

titanic-cities-2012.JPGIl fit ensuite escale à Cherbourg où 281 passagers de diverses nationalités, dont 21 français, montent à bord


3082514813_1_11_CDA5ak1t.jpgA Cherbourg, il fait le plein de nombreuses marchandises et produits gastronomiques français


titanic-derniere-photoLa dernière photographie prise du Titanic

 

 

photo-sur-titanic-01

A bord du Titanic, 2 200 personnes. Une clientèle principalement anglaise et américaine, des personnes fortunées, des milliardiaires, composaient le summum de l'arrogance de l'époque. Certains voyagaient vers l'Amérique, d'autres rentraient d'un tour d'Europe.

En seconde et en troisième classe, se trouvaient des migrants pauvres fuyant la misère de leur pays d'origine.

Comme sur terre, le Titanic fut le reflet des inégalités sociales de l'époque : lors de l'évacuation du bateau un homme de première classe avait priorité sur un enfant ou une femme de troisième classe. Inorganisation, incompétence ? Les premières chaloupes partiront à peine remplies. 

Périrent en mer :
38 % des passagers de 1ère classe
68 % des passagers de 2ème classe
75 % des passagers de 3ème classe  

Ce fut une catastrophe qui porta un coup au moral des Européens, qui calma l'arrogance des élites de l'époque et qui sema le doute sur le bénéfice des progrès techniques. 

Un naufrage qui marquera longtemps les esprits, et cela encore de nos jours

 

 

Une exposition concernant le Titanic et l'immigraion américaine est organisée à la Cité de la Mer à Cherbourgoù le navire a fait escale le 10 avril 1912


Southampton, une ville qui paya un très lourd tribu à cette catastrophe, la plupart des familles ayant perdu un ou plusieurs proches embauchés pour travailler sur le Titanic

Site du musée maritime de Southampton, avec de nombreuses vidéos très intéressantes (en anglais) et de belles photos

 

Retour à l'accueil